Philosophie

La vie est une dynamique qui nous anime, nous érige, nous mobilise, soutien notre potentiel de transformation, d’évolution et de guérison, ainsi que notre créativité et notre chemin de conscience.

Cette dynamique s’exprime biologiquement sous diverses formes :

  • dynamique du corps au travers de gestes, déplacements, actions, créations concrètes, manière de nous ériger, assouvissement des besoins.
  • dynamique du cœur au travers d’émotions, d’expression libre des désirs.
  • dynamique de l’esprit sous forme d’évolution de la pensée et de la conscience, formulation des élans créateurs.
  • dynamique physiologique sous forme de métabolisme, d’échanges cellulaires,
  • dynamique énergétique sous forme d’expansion, d’émanation.

Les obstacles à cette dynamique de vie, à la santé et au mieux être se manifestent au travers de blocages, pertes de mobilité ou de fluidité du mouvement :

  • blocages physiques : sous forme de tensions musculaires, ligamentaires, faciales, ou de blocages articulaires entravant la liberté de mouvement du corps,  la libre circulation des liquides, des influx nerveux ou de l’énergie avec pour conséquences des douleurs, dysfonctions, inconforts, maladies, ou le non assouvissement des besoins.
  • blocages émotionnels : qui se somatisent en tensions du corps physique, douleurs, dysfonctions, maladies, manque d’authenticité, ou non expression des désirs.
  • blocages psychiques : sous forme de croyances, interdis, conditionnements, bloquant nos désirs ou mise en forme de nos élans créateurs.
    blocages de la physiologie cellulaire : par carences ou excès alimentaires, par intoxication et pollution du corps à l’origine de nombreux symptômes et pathologies.
  • blocages énergétiques : souvent associés à de la fatigue, des douleurs ou un manque d’élan ou de rayonnement.

Quand la biodynamique est altérée, c’est l’expression de la vie qui est réprimée. Dès lors le potentiel de transformation, de guérison et d’évolution de conscience  est mis à mal, laissant l’être dans un état de survie et non de vie pleinement humaine et épanouissante.

C’est à la vie dans ses diverses déclinaisons que je m’adresse : j’ai à cœur de lui redonner tout son potentiel en libérant ce qui l’entrave, l’immobilise, la dévie, la contraint, la réduit, tout en impliquant de façon concrète le patient au travers du lien thérapeutique.