Concrètement > Nutrithérapie

La nutrithérapie est, comme son nom l’indique, une approche thérapeutique visant à dynamiser, transformer et compléter nos habitudes alimentaires pour nous mener vers un mieux être, un mieux vivre ou le retour à la santé quand un symptôme est présent ou une pathologie avérée.

Outre la guidance vers certains changements alimentaires tant dans le contenu de l’assiette que sa préparation, elle utilise l’apport de compléments alimentaires visant:

  • à compléter ce que notre alimentation moderne et industrielle ne nous apporte plus,
  • au rétablissement de notre santé, quand des carences sont identifiées ou des pathologies révélées.

C’est donc une approche préventive et curative :

  • préventive quand elle s’inscrit dans l’hygiène de vie quotidienne, au même titre que la toilette ou la pratique d’un sport.
  • curative quand des symptômes sont déjà présents, ou une maladie diagnostiquée.

Cette approche est un précieux complément à toute forme thérapeutique, le corps ne pouvant fonctionner correctement ou réagir adéquatement au traitement quelqu’il soit, s’il ne possède pas les éléments indispensables à sa construction, à son fonctionnement ou à son auto guérison.

Alors que la diététique s’occupe essentiellement de l’alimentation du patient, la nutrithérapie complète cette approche par le conseil de compléments alimentaires ou nutricaments spécifiques à chaque carence mise en évidence.

Spécificités de l’orientation nutritionnelle en consultation.

  • Ecoute des habitudes alimentaires du patients, celles ci étant révélatrices des goûts du patient, de son éducation alimentaire, de la place des repas dans l’organisation de son quotidien, de la fonction qu’a l’alimentation dans son psychisme et sa culture, du temps qu’il consacre à celle ci, et de l’attention qu’il y apporte.
  • Identification du terrain du patient (ex: terrain acide, terrain hypoglycémique, terrain intoxiqué, terrain neurodystonique...), celui ci se construisant entre autre selon nos habitudes alimentaires. Poussé à l’extrème, le terrain devient pathologie.
  • Introduction progressive au cours des consultations de changements alimentaires, respectant le rythme d’intégration du patient, ses résistances au changement, et la transformation d’habitudes souvent ancestrales. Permettre au patient, malgré ces changements, de rester intégré à la table familiale, ou de trouver des solutions quand il est en déplacement ou au travail, à travers le conseil d’aliments de substitution.
  • Les changements alimentaires porteront:
    • sur le climat des repas,
    • sur le rythme et heures des repas,
    • sur le contenu de l’assiette,
    • sur le volume des repas,
    • sur les modes de cuisson,
    • sur les modes de conservation,
    • sur les assaisonnements.....
  • Introduction de compléments alimentaires (vitamines, minéraux, anti oxydants, acides gras, acides aminés....) ou nutricaments, selon les carences mises en évidence par le terrain, les symptômes, divers questionnaires, les examens de laboratoire ou la pathologie avérée.