Pour qui > Nouveau né

Pour votre nouveau né

Dès la naissance vous pouvez consulter avec votre bébé.

  • A titre préventif, pour vérifier la mobilité de toutes les parties de son corps après ce passage acrobatique qu’est la naissance.
  • Si la grossesse fut perturbée par une infection, un accident, une chute, un choc émotionnel, une maladie, des douleurs…
  • Si la naissance fut prématurée, provoquée, accélérée, par césarienne, en présentation du siège, aidée d’une ventouse ou d’un forceps, jemellère.
  • Si depuis la naissance votre bébé pleure beaucoup, se mobilise asymétriquement, a des difficultés pour prendre le sein ou le biberon, s’il lâche le sein ou le mord.
  • S’il se positionne toujours la tête du même côté, vient se coincer dans un coin de son berceau, se raidit en s’arquant vers l’arrière.
  • S’il a beaucoup de coliques, de régurgitations, de hoquet, de constipation, de ballonnements, de gaz.
  • S’il présente un crâne déformé, aplati, asymétrique, une asymétrie du visage, une usure asymétrique de ses cheveux au contact du matelas.
  • S’il présente un torticolis.
  • S’il positionnement asymétriquement les hanches ou a un ressaut lorsqu’on mobilise sa hanche.
  • S’il présente des troubles du sommeil, de l’agitation.
  • S’il a un strabisme, de la conjonctivite, un œil qui pleure.
  • S’il présente de nombreuses infections, otites, bronchites, bronchiolites, nez bouché, ronflement.
  • S’il vous interpelle par un changement de comportement, une agitation ou une apathie, une crispation ou une colère chaque fois que vous lui touchez la tête ou lui passez quelque chose par-dessus la tête, tel un T shirt ou un bonnet.
  • Lorsque seul le bercement le calme.
  • S’il fait une chute, une forte fièvre, des convulsions, ou s’il doit passer par une chirurgie et donc une anesthésie.
  • Lorsque le test du sommeil pour dépister un risque de « mort subite » s’avère douteux ou positif, ou révèle la présence d’apnées