Double pneumonie, psoriasis

Marilyse Maisonneuve
17-01-2017
Bonjour,Sophie,
Je viens de faire une double pneumonie,et j'ai toujours du psoriasis sur le cou et le visage qui t sont prêts à flamber dès que je stress.
En ce moment, je suis très fatiguée et donc je suis en arrêt de travail depuis 2 mois.En tant qu'indépendante, ce n'est pas évident.
Je suis au moins contente de voir que mes vertiges d'oreilles me laissent tranquilles depuis cet arrêt.
J'essaie de trouver des solutions pour me guérir de cet état.
Peut-être même changer d'orientation, mais à 59 ans ce n'est pas évident;
Quels conseils pouvez-vous me donner.
Je vous remercie de votre attention.
Marylise.
Sophie Hautain Nélis
22-01-2017
Bonjour Madame,

Ma première intuition à vous lire est que vous êtes fatiguée de vous battre et qu’il est temps peut être pour vous de lâcher ce combat.

Dans la pneumonie vous vous êtes battue contre le monde extérieur, (contre des microbes qui ont trouvé une proie à attaquer). Elle vous invite aujourd’hui à réorienter votre attention (et non votre combat) de toute urgence sur ce qui est « vital » pour vous selon vos valeurs personnelles, singulières.
Dans le psoriasis, maladie auto immune, vous vous battez contre vous-même, faute de pouvoir exprimer vos besoins, émotions ou sentiments, ou faute d’être entendue et reconnue là dedans, vivant ainsi de l’impuissance. Peut être aussi avez-vous vécu une séparation qui vous a été imposée et qu’il est temps de vivre autrement qu’en la subissant, même si celle-ci fut très précoce.

De tous ces combats, résulte une grande fatigue.
Lâcher le combat contre le monde extérieur ou contre vos monstres intérieurs, pour entrer en présence de votre puissance porteuse d’un nouvel alignement, un alignement à partir de votre centre (bassin), de vos valeurs, de votre beauté d’âme, et non adaptée aux exigences du monde extérieur.

Personne mieux que vous ne peut savoir ce qui serait juste pour vous dans vos choix de vie, qu’ils soient privés ou professionnels. C’est donc à un retournement auquel je vous invite, un retournement vers votre potentiel inhérent, circulant au cœur de votre corps, plutôt qu’une recherche de solution hors de vous. Tout est là, en vous : il faut y accéder, libérer cette puissance intensive de vie qui vous anime et vous guide.

Il n’est peut être pas nécessaire de changer de travail (je ne sais pas ce que vous faites), mais peut être d’œuvrer d’une autre manière dans cette même activité, à partir de votre centre, dans le respect de vous-même, dans un autre état d’esprit.

Je vous encourage à vous faire aider en ce sens par la Méthode Rességuier : voyez si dans votre région il y a un praticien : pour cela faites une demande par le site info.europe@institutresseguier.com

Je reste à votre disposition si vous souhaitez d’autres précisions.Cordialement.

Réagissez:

:
: