Dermite seborique

jean philippe
01-08-2016
bonsoir, je reviens vers vous ,pour les conseils de nutritions pour guerir mon cuir chevelu j avais donner suite a votre reponse ;donc je vous remercie beaucoup.
sophie Hautain Nélis
02-08-2016
Voici Monsieur quelques conseils qui pourraient vous aider par rapport à cette dermite séborrhéique.

Diminuer l’inflammation car il s’agit d’une affection inflammatoire sur laquelle peut se greffer une bactérie.
Consommer de bonnes graisses (oméga trois) et supprimer les mauvaises graisses saturées ou trans qui favorisent l’inflammation et altèrent la fluidité des canaux séborrhéiques.
Traiter les déséquilibres hormonaux.(après un bilan médical complet)

Pour cela :
- « Bio Zinc Nutridose » ( de chez Boiron repris par Unda). Il faut en prendre deux gélules à jeun le matin pendant 2 mois puis passer à une gelule pendant 4 mois.
Ne pas prendre d’autres formes de zinc qui seront inactives sur ce problème.
- Réduire fortement les graisses saturées dans l’alimentation : elles sont pro inflammatoires. Donc diminuer beurre, fromages, crème fraîche, charcuteries, huile de palme (ajoutée dans tous les plats industriels) viandes grasses, sauces, mayonnaise, chips, chocolat, pâtisseries, viennoiseries, plats industriels et pizza. Remplacer les produits laitiers par des produits à base de soja : cuire à l’huile d’olive et non au beurre. Remplacer les charcuteries par du jambon cru ou du filet de dinde ou de poulet.
- Augmenter les bonnes graisses faites d’acides gras poly insaturés (oméga trois et six) : les graisses fonctionnent par compétition et d’autre part, les oméga trois permettent de garder une meilleure fluidité du sébum et une plus grande flexibilité des cellules dont les cellule du canal pileux. De plus ils sont anti inflammatoires. On trouve les oméga trois dans les poissons suivants : thon, saumon, sardines, harengs, maquereau, anchois, maatjes. Il faut en consommer 3 fois par semaine (tartare, carpaccio de saumon ou saumon fumé, sardines en boite à l’huile d’olive sur une salade, thon ou saumon cuit vapeur…) On en trouve aussi dans l’huile de colza (à acheter bio et à conserver au frigo une fois ouverte) dont on consommera deux cuillères à soupe par jour, crue, sur les légumes ou pommes de terre ou dans les potages. Si ce n’est pas réalisable, prendre des oméga trois en complément alimentaire sous forme d’ « Eskimo 3 » (labo Bionutrics/Métagénics) une cuillère à café le matin au petit déjeuner.
- Réduire la consommation de fer, pro inflammatoire et favorisant la prolifération des bactéries : donc diminuer viande rouge, boudin, foie, pigeon.
- Boire de l’eau riche en Magnésium (Mg) pour déspasmer le canal pileux et déstresser
- Le problème peut être liée à un dérèglement hormonal aggravé par le stress. Cela favorise la libération de catécholamines qui à leur tour favorisent la mise en circulation des substances graisseuses. Les sucres favorisent aussi cette mise en circulation des graisses et dès lors l'inflammation : on enclenche ainsi un cercle vicieux. Ne pas consommer de coca ou autres sodas et ne pas exagérer sur les sucreries et chocolats, sur les épices agressives qui sont pro inflammatoires.Ajouter du curcuma aussi souvent que possible à l'alimentation.
- Consommer beaucoup de fruits pour avoir des anti oxydants, toute inflammation étant source d’oxydation et donc d’altération cutanée. Dans cette même idée boire du thé vert et mettre de la poudre de thé vert Matcha dans un yaourt de soja tous les jours. Si ce n’est pas possible, ou l’hiver où les fruits sont plus rares, en prendre sous forme de compléments alimentaires (Aodyn de Bionutrics/Métagénics).
- Utiliser des shampoings dermatologiques de qualités achetés en pharmacie ou des shampoings naturels doux non irritants pour le cuir chevelu.

Ceci est un résumé qui ne remplace pas une consultation chez un nutrithérapeute.
jean philippe
16-08-2016
Bonjour, SOPHIE je vous adresse mes remerciements pour votre qualite et generosite ;grace a vos precieux conseils j ai un regain d energie pour me prendre en charge et appliquer votre protocole ,ma grand mere maternelle se prenomait SOPHIE comme
vous et c etait une femmme de coeur ,heureux hasard de vous rencontrer avec toute mon estime,merci.
jean philippe
11-02-2019
bonjour SOPHIE

VOILA DEPuis que je vous avait ecris en 2016 J ALLAISbeaucoup mieux mais depuis quelques mois j ai appris que j etais atteind de la maladie de huttington degenerecence neuro musculaire a evolution lente donc j aimerai si c est de votre competence avoir des conseils d hygiene de vie et alimentaire
pour ralentir l evolution de cette atteinte de mon systeme nerveux je vous remercie par avance pour votre ecoute et bienveillance j accepte mon probleme mais je me sens seul pour y faire face amicalement jean philippe
Sophie Hautain Nélis
17-02-2019
Cher Monsieur,
Je comprends votre désarroi par rapport à un tel diagnostic.
Ce diagnostic est il vraiment confirmé par un neurologue?
Et pourriez vous me donner votre date de naissance, me donnant ainsi la possibilité d'utiliser d'autres outils pour vous aider?
Il me faut un peu de temps pour vous donner quelques pistes de réflexion: donc merci de me répondre aux deux questions puis de patienter un peu car ces prochains dix jours je serai très occupée.
De toute manière, maintenez la vigilance suggérée précédemment en 2016 sur les oméga trois, sur la diminution des graisses trans, sur une alimentation anti inflammatoire et sur le magnésium.
Bien à vous.
Sophie Hautain Nélis
21-02-2019
Je reviens vers vous Monsieur avec une invitation inspirée de la Bioanalogie créée par Jean Philippe Brébion.
Une pathologie du système nerveux, de façon générale, nous invite, ou plutôt même nous ordonne (il y a une notion d'ordre impérieux: il ne faut plus tergiverser) à prendre une décision, à s'engager, à faire un choix, à prendre nos responsabilités dans notre vie, peut être sur un point précis ou de façon générale et ce pour mettre au monde l'être unique, original et singulier que nous sommes chacun.
Si vous trouvez la bonne décision à prendre par exemple, vous vous sentirez plus en paix par rapport à cette maladie et ralentirez son processus, pour autant que vous mainteniez cette vigilance d'engagement à votre égard.Cela deviendra votre baromètre.
Laissez cela résonner en vous, voir si cela vous parle et si j'ai une orientation plus précise je reviendrai vers vous.
Bonne expérimentation.
jean philippe
18-03-2019
bonsoir et merci beaucoup oui j ai un diagnostic genetique;et je suis du 05 JANVIER 1965 OUI VOTRE reflexion me parle car je suis reste le petit garcon de ma mere et je vous en avait deja parle je crois j en suis conscient mais prisonnier aussi je vais avec l aide de mon psychiatre pose des actes et des mots pour qu elle comprenne qu elle doit me laisser exister librement je me suis oublie dans son amour trop envahissant merci beaucoup sophie vos mots me donne de l energie pour etre moi meme

Réagissez:

:
: